Retour sur le CES 2016 !

1

Des chiffres et des idées

Comme chaque année le CES (pour Consumer Electronic Show) s’est tenu dans la ville de Las Vegas. Cet évènement rassemblant le petit monde de la technologie, soit environ 170 000 visiteurs, est l’occasion de découvrir les technologies qui animeront les marchés de demain et d’après-demain.

Et le CES étant un salon américain, on est en droit de s’attendre à une véritable expérience sans équivoque. A l’arrivée grandes marques et autoentrepreneurs ont rivalisé d’innovations et d’imaginations pour s’accaparer toute l’intention des différents acteurs du marché. Acheteur, revendeur, grossistes et journalistes n’ont eu que 4 jours pour arpenter plus de 220 000 m² et poser les yeux sur les stands de plus de 3500 exposants.

Impressionnant n’est-ce pas ? Mais au final, plus que les chiffres, c’est les technologies présentées et mises en œuvre qui ont captivé les visiteurs.

Les 4 étoiles du CES

La télévision 4K

L’une des plus grosses présences du CES 2016 étaient assurée par les deux géants LG et Samsung. L’un comme l’autre déployait un arsenal de télévision et d’écran 4K dans des formes, des tailles et des applications variant grandement. Les muraux de télévisions aux proportions dantesques n’éclipsaient en aucun cas les écrans incorporer au mobilier intelligent et autres télés dynamiques en mouvement. Du côté des marques telles que LeTv ou encore Sony ont plutôt parié sur les écosystèmes connectés : Les téléviseurs seront bientôt des facteurs d’ambiances intérieures, mimant des ambiances allant du pub anglais au soir d’été.

Le drone

Imparables et inévitables drones ! Présent à chaque recoin du CES, sur presque tous les stands, le drone s’impose comme l’icône du CES 2016. Il n’est plus seulement vu comme l’apparat de quelques professionnels de la captation et s’invite aujourd’hui comme le compagnon de tous les utilisateurs. De fait, les drones du CES se sont équipés de capteur GPS, de caméra 4k et d’objectifs placés sur des axes gyroscopiques. Tout un arsenal fièrement porté par des marques de renom telles que Parrot ou DJI.

La réalité virtuelle

Autre grande championne du CES, la réalité virtuelle (souvent stylisé en anglais VR, pour virtual reality) était représentée en grand nombre. Depuis ses débuts, sous la forme du Google Card Board la réalité virtuelle a bien évolué. On ne parle plus de vidéo dans laquelle le contenu immersif s’apparente à une expérience visuelle à 360°, mais bien d’une expérience intégrale. Samsung avec son Gear VR Lite l’avait bien compris et offrait une démonstration s’apparentant à un parc d’attractions, en proposant aux visiteurs d’utiliser le casque et de prendre place sur des sièges pneumatiques.

Même constat chez la marque Virtuix qui présentait son système Omni : une plateforme de jeu nécessitant chaussures, lunettes et capteurs de mouvements afin de plonger cœur et âme dans l’action de votre jeu favori. Sueur, sensations et immersions totales sont donc au rendez-vous.

La French Tech

Des Français à Las Vegas ! cela pourrait être le titre d’une comédie grand public, mais il s’agit plutôt d’une réalité. Depuis quelques années la présence française et de plus en plus appuyée. Saluées par le ministre de l’Économie, les marques et les startups françaises se sont déplacées en déployant un large éventail de connaissance, d’idée et de technologie. Ainsi, on retrouvera SevenHugs qui présentait sa télécommande pilotant tous les objets connectés, le moteur de recherche Qwant présentait ses solutions de recherches adaptées aux enfants, quand Ween présentait son système de gestion des températures par une intelligence artificielle !

Mondialement reconnu, la présence française au CES est encouragée, voir facilité par la fameuse initiative French Tech qui soutient les entrepreneurs français en technologie. En quelques années, ce véritable collectif est devenu une force sur laquelle compter, comme le prouve-leur présence au CES.

Ce qui nous a marqué

Le cadre. Las Vegas n’est clairement pas une ville comme les autres. Royaume de l’artificiel, ses lumières, ses écrans et son dynamisme agissent comme une illusion à laquelle les yeux succombent avec plaisir. Le CES de par lui-même reprends les mêmes codes : folie des grandeurs, innovations abasourdissantes et culture de la démesure. C’est en soi une expérience inédite et qui participe aux caractères uniques du CES. Et puis, le CES à Berk, ce serait franchement moins impressionnant.

Les innovations. Vous avez beau être curieux et être à l’affut de toutes les nouveautés technologiques au monde, il n’y a que le CES qui soit capable de rassembler autant d’innovations au seul et même endroit. C’est un peu le Disney Land des découvertes, le cœur palpitant des prochaines technologies qui coloniseront notre mode de vie. Bref, ce n’est ni plus ni moins qu’une fenêtre ouvrant sur le futur.

L’enthousiasme. Et on ne parle pas seulement du notre, mais bien de celui qui semble animer tous les acteurs du CES. Semblable à une fièvre flottant au-dessus des têtes, l’enthousiasme est tout aussi palpable chez les exposants que les visiteurs. Les premiers vibrent avec l’envie de partager leurs connaissances et leurs créations, quand les seconds s’extasient et s’illuminent à chaque nouvelle découverte.

Plus d’images du CES 2016

Pour en voir plus, visitez nos albums dédiés sur Facebook, juste ici. Et découvrez nos vidéos de l’évènement sur Youtube, juste en dessous.

DiscussionUn commentaire

  1. Pingback: Les nouveautés annoncées au CES 2017 | Grosbill Blog

Laisser un commentaire