Doom : l’histoire d’une révolution

2

Il est des jeux qui marquent à jamais l’histoire du monde du gaming grâce à leur manière d’offrir une nouvelle expérience aux joueurs. Parmi eux, se trouve un nom qui évoquera à chacun des souvenirs effrayants et inoubliables: DOOM. La sortie du nouvel épisode de la saga offre une très bonne occasion de se faire une rétrospective sur l’histoire de cette licence. Plongez avec nous dans un univers malsain entre SF et horreur !

Une nouvelle vision du FPS

Doom
La pierre angulaire du FPS d’aujourd’hui

Le tout premier DOOM a vu le jour le 10 décembre 1993 entre les mains de la société id Software et il ne fallut pas longtemps pour voir l’engouement à son sujet se concrétiser. Ce jeu fait partie de ces grands classiques qui ont révolutionné l’industrie vidéoludique avec sa mécanique de gameplay ainsi que ses graphismes. En effet, Doom peut se targuer d’être reconnu comme étant le précurseur des jeux vidéo utilisant des graphismes en 3D immersive. Il faut dire que la société derrière ce projet n’en était pas à son premier coup d’essai, ayant fait sensation un an auparavant avec Wolfenstein 3D.

Pour rappel, le premier épisode nous plongeait dans un univers fictif où science-fiction et horreur se rencontraient. On y incarnait un Space Marine ayant été transféré sur la planète Mars. Planète sur laquelle il fut exilé après avoir assailli un officier supérieur lui ayant ordonné de massacrer des civils sans défense. Un peu plus tard, les expériences menées par l’armée provoquèrent l’ouverture d’un portail interdimensionnel vers l’enfer, permettant à une horde de créatures démoniaques d’envahir Phobos, l’une des lunes de Mars. Vous êtes alors mandaté pour escorter l’équipe chargée d’infiltrer la base située sur Phobos à la recherche de survivant. Bien sûr cela ne se passe pas comme prévu !

Ce speech de base offrit une véritable révolution pour l’époque, créant des sensations totalement inédites et collant parfaitement à l’ambiance du titre. Qui n’a jamais senti une atmosphère oppressante en parcourant ces couloirs en trois dimensions, ne sachant pas ce qui pourrait bien se cacher dans la prochaine salle ? La renommée de Doom fut si grande qu’aujourd’hui on parle de Doom-like pour les jeux s’inspirant du même style de gameplay.

Un chamboulement des codes

Multi-Doom
Que de souvenirs !

Les deux premiers épisodes, au-delà de tout leur univers bien spécifique, ont su changer l’industrie vidéoludique en de nombreux points. Tout d’abord son mode multijoueur en réseau local, totalement inédit, qui permettait aux joueurs de s’allier pour la campagne ou bien de s’affronter lors de matchs à mort.

De plus, ces épisodes furent des pionniers en matière de création de contenu fait par les utilisateurs (modding). C’est un élément crucial du succès de la saga, car cela permettait au jeu de pouvoir perdurer dans le temps grâce à l’imagination de ses fans. Pour l’époque, c’était vraiment une nouvelle vision du jeu. On devenait acteur de la création de celui-ci à travers les outils qui nous étaient proposés.

Le dernier point tourne évidemment autour de la polémique qu’a engendrée la violence du soft. Il était rare à l’époque de voir un tel niveau de brutalité dans les jeux vidéo. Ces derniers étaient souvent à destination des enfants, les gens n’étant pas habitués à des jeux ciblant une communauté plus adulte. Cela n’empêcha pas au premier épisode d’entrer dans le panthéon du jeu vidéo et d’être considéré pour beaucoup de professionnels, comme le meilleur jeu de tous les temps.

Doom 3 : le retour de la légende

Après son franc succès au début des années 1990, la série disparu pendant plusieurs années ne revenant qu’en 2004 avec la sortie de Doom 3. Ce dernier n’était au départ pas prévu, les deux responsables d’id Software étant contre cette idée. Pourtant, après de multiples discussions, le projet fut enfin lancé et pris quatre années pour débarquer sur nos PC.

Ce dernier réussissait l’exploit de créer une ambiance bien plus sombre et angoissante que les deux épisodes précédents. Grâce aux technologies de l’époque, l’atmosphère fut encore plus intense. Le héros était plongé dans des environnements sombres, où chaque pas pouvait conduire à sa perte. De plus, l’ambiance sonore accompagnait parfaitement l’expérience, faisant trembler nombre de joueurs durant leurs sessions.

Doom-3
On dirait bien que l’on va passer un mauvais moment !

S’étant écoulé à plus de 3,5 millions d’exemplaires, l’opus est le plus vendu de la saga, même si la version shareware(gratuite) de Doom fut  téléchargée plus de trente millions de fois.

Un retour aux sources

C’est maintenant 12 ans après la sortie de Doom 3, qu’est prévu un nouveau chapitre intitulé sobrement Doom. Il est nécessaire de préciser qu’il s’agit bien d’un reboot du premier opus et non pas d’une suite. On retrouvera donc la même ligne scénaristique. Ce nouveau jeu, développé en étroite collaboration avec Bethesda Softworks, a pour objectif de refaire vivre l’expérience qu’avait su nous apporter le tout premier épisode, tout en proposant des graphismes next-gen.

On est en droit de se poser la question suivante : est ce qu’il est possible aujourd’hui de ressentir les mêmes sensations qu’à l’époque de Doom, premier du nom ? Cela est peut être assez difficile de faire vivre le même type d’expériences, mais il faut prendre ce jeu pour ce qu’il est: un défouloir avec lequel tous nos sens sont en alertes et qui permettra aux nouvelles générations de plonger dans cet univers angoissant et pourtant si attirant.

Vous trouverez ci-dessous le trailer de lancement du jeu qui s’annonce violent et terrifiant à souhait. A ne pas mettre entre toutes les mains !

Quel avenir pour la série ?

Il est bien sûr impossible de savoir précisément ce que l’avenir réserve à ce nouvel opus avant les premiers retours, ainsi que les chiffres de ventes. Cependant, même si la série Doom a perdu un peu de sa superbe, il n’est pas impossible que ce dernier épisode arrive à nous surprendre, non pas par son gameplay, mais par l’ambiance que celui-ci peut dégager.

Si vous souhaitez tester le tout dernier épisode de cette série ayant révolutionné le monde vidéoludique, Grosbill vous propose une offre exceptionnelle pour vous le procurer.

Doom - Le jeu offert avec le code DOOM

N’hésitez pas à faire part de votre expérience autour de la licence Doom ainsi que des jeux qui vous ont le plus angoissé !

Discussion2 commentaires

  1. Pingback: Conférences E3 2016 : ce qu'il ne fallait pas louper ! -

  2. Pingback: Découvrez une version 2D fan made de DOOM: MiniDoom -

Laisser un commentaire