Les news jeu vidéo de la semaine (03/06)

0

Jake Gyllenhall à la rescousse de New York

Les jeux vidéos et Hollywood avancent de plus en  plus régulièrement mains dans la main. Et si Ubisoft se frotte les mains d’avance grâce au film Assassin’s Creed avec Michael Fastbender, on vient d’apprendre qu’il film The Division serait dans les cartons. Ah et tant qu’à faire Jake Gyllenhall serait même de la partie ! À croire que l’acteur apprécierait les rôles adaptés de jeux vidéo, puisqu’il avait déjà adopté les traits du héros de Prince of Persia.

La semaine du jeu vidéo
Tu sais Jake, sauver New York c’est pas une mince affaire tout seul.

Kona-Money

On le sait si Konami et Hideo Kojima se sont séparés en de mauvais termes, la licence Metal Gear Solid et elle bien restée dans les bureaux de Konami. Du coup, sans grande surprise, la société décline la licence en machine de Pachinko (jeu d’arcade à pièce) ! Vous l’avez compris, on parle ici d’une véritable dénaturation de la licence et la vidéo d’introduction de la machine a de quoi donner des sueurs froides aux fans !

Surprise… ou pas !

Le film Warcraft – Le Commencement détrône X-Men : Apocalypse en tête du box-office. Le film adapté de l’univers des jeux de Blizzard, Warcraft, par Duncan Jones a visiblement su rencontrer son public. Les fans et les connaisseurs de l’univers Warcraft pointent peut être des faiblesses et des lacunes, mais le constat est sans appel : ils se sont déplacés en masse !

Lets Overplay to Overwatch

Après moins de deux semaines de sortie, Overwatch n’a pas fini de faire couler de l’encre ! Vous en avez déjà peut-être entendu parler, mais le streamer sur la plateforme Twitch FenderellaKN cumule déjà plus de 100 heures de jeu. Facile quand on passe près de 13 heures de jeu par jour. Déjà level 100, le joueur profite d’un ratio victoire/défaite de 421/401 (hé oui cela représente 822 parties !) et, détail intéressant, n’a passé que 3 heures de son temps de jeu à jouer un personnage de soutient !

Pour une république numérique et égalitaire

Nouveau sujet de bataille pour Axelle Lemaire et son équipe, le sexisme dans le jeu vidéo. Dans la ligne de mire du gouvernement : le comportement sexiste de certains joueurs, mais également le contenu de plusieurs jeux. Parmi les pistes à explorer, on parle de la création de jeux promouvant la parité homme/femme et traitant « spécifiquement et sérieusement de sujets liés au sexisme et à la violence envers les femmes. » On parle également de revoir la classification européenne PEGI, afin de classer les jeux « dégradants pour la femme » dans la catégorie de plus de 18 ans.

Laisser un commentaire