Ubisoft : une success story hors du commun

3

Ubisoft. Voilà un studio que bon nombre de gens connaissent à présent ! L’entreprise française a réussi à marquer les esprits en 30 ans d’existence à travers des franchises phares. La sortie du film Assassin’s Creed cette année, ainsi que la réussite de ces derniers jeux, nous offre l’occasion de parler en détail de cet éditeur. Retour sur la réussite d’un des plus grands acteurs du marché vidéoludique.

Quand les Français s’attaquent aux jeux vidéo

C’est en 1986 que les cinq frères Guillemot décident de créer la société Ubisoft. À la base, l’entreprise était spécialisée dans la distribution de jeux vidéo des grandes sociétés américaines et européennes comme EA, LucasArts ou Sierra. C’est en parallèle de cette activité que la boîte commence lentement à développer ses propres jeux. Après le succès de leurs premiers produits, la société se transforme très vite en véritable industrie en ouvrant plusieurs studios de développement en France et à l’étranger.

Rayman-Ubisoft
Rayman s’apprêtant à conquérir le monde

Durant presque une décennie, le studio a continué à s’agrandir et à accroitre son influence. C’est en 1995 que l’entreprise connaît un succès mondial avec la sortie du jeu Rayman qui devint un véritable phénomène. La réussite du jeu est si fulgurante, qu’il est très vite propulsé dans les 10 premières ventes mondiales de l’époque et devint la mascotte de l’entreprise.

C’est finalement en 1997 qu’Ubisoft s’attaque au continent américain avec Ubisoft Montréal. Ce dernier est maintenant son plus gros studio de développement, produisant la majeure partie des hits de la société.

Des licences emblématiques

Depuis sa création à aujourd’hui, l’entreprise française a réussi à créer de nombreuses licences à succès. Son parcours est jonché de jeux, qualifiés maintenant de véritables classiques par l’ensemble des gamers. Presque n’importe quel joueur a déjà touché à un jeu Ubisoft et garde un bon souvenir de ce dernier. On pense bien sûr à Rayman qui a su hisser son héros au plus haut niveau des mascottes vidéoludique.  On peut ajouter à cela toutes les œuvres « Tom Clancy’s » dont le très récent The division qui a connu un succès sans précédent.

Assassin's Creed
Le premier épisode d’une saga culte

A cela s’ajoute la licence Assassin’s Creed qui est devenue le fer de lance du studio. La démonstration technique du moteur du jeu, ainsi que son scénario avait marqué les esprits à l’époque du premier titre. Il s’ensuivit de nombreuses suites et spin-off qui firent des assassins la licence principale d’Ubisoft. C’est grâce à cette saga que le studio fut propulsé à la 3ème place des éditeurs indépendants de jeux vidéo au monde.

Il existe bien sûr de nombreuses autres séries ayant servi la réputation du studio, mais il était impossible de pouvoir parler de chacun en un seul article.

La vague Ubisoft

Il est clair que le studio a bouleversé l’univers du jeu vidéo et a réussi à se créer une place dans ce marché ultra concurrentiel. La grande force de l’éditeur provient sûrement de sa faculté à proposer de toutes nouvelles licences originales sans pour autant oublier leurs autres sagas. Son large catalogue lui offre une diversité de jeux pouvant toucher tous les types de joueurs. Peu importe le type de gamers que l’on est, il existe forcément un jeu Ubisoft qui correspond à nos attentes.

Une marque de sa forte présence dans le monde du gaming est que, durant le dernier E3 (le plus grand salon de jeux vidéo au monde), le studio su enchanter la foule durant sa conférence à travers tous ses futurs jeux.

Ayant emporté un vif succès on est en droit de penser que la déferlante Ubisoft ne compte pas s’arrêter là. Les futures sorties de Ghost Recon Wildlands, du deuxième épisode de South Park et les nombreuses suites prévues risquent fort d’assurer la position d’Ubisoft sur le marché vidéoludique.

Ubisoft
Que nous réserve le studio au prochain E3 ?

Le cinéma comme prochaine cible

Pour tous les fans de la licence Assassin’s Creed, un évènement très récent n’a pas dû vous échapper. On parle bien sûr de la sortie de la première bande-annonce du film s’inspirant de la saga qui a su faire parler d’elle. Ce long-métrage, prévu pour le 21 décembre 2016, nous plongera durant l’inquisition espagnole pour suivre le conflit entre assassins et templiers. On retrouve de nombreux éléments propres à la série tel que la présence de l’Animus, d’Abstergo ou bien des fameuses lames secrètes. Cependant il est nécessaire de clarifier quelques points concernant le lien entre les jeux et le film.

Tout d’abord, il faut savoir que les réalisateurs ont pris quelques libertés concernant l’œuvre originale afin de pouvoir apporter une expérience spécifique au format cinéma. Comme dit un peu plus haut, l’histoire, à travers l’Animus, se déroulera en Espagne, pays qui n’a jamais été le centre névralgique dans aucun des jeux. On parle donc d’une toute nouvelle aventure et non pas d’une adaptation d’un des jeux vidéo. En plus, l’action de cet opus se passera principalement dans le présent et non dans les souvenirs d’Aguilar, l’ancêtre assassin du héros Callum Lynch (joué par Michael Fassbender).

Pour finir, l’un des points les plus importants est que l’on ne retrouvera aucun des protagonistes de la série vidéoludique. Ne vous attendez donc pas à apercevoir le personnage de Desmond Miles, héros principal des premiers épisodes de la saga. On peut donc en conclure qu’il s’agira d’une œuvre vraiment à part de la licence, s’inspirant du même fond scénaristique, mais en l’abordant d’un œil différent.

Vous trouverez ci-dessous le trailer officiel du film qui semble promettre son lot d’action et de moments mémorables.

L’avenir du jeu vidéo français

Malgré les derniers soucis du studio français, l’avenir de celui-ci semble tout de même radieux. Tout d’abord l’arrivée de ce film va permettre d’étendre la renommée qu’Ubisoft possède, en espérant bien sûr que cette œuvre respecte ses promesses. Ensuite, les derniers chiffres publiés par l’éditeur se veulent très rassurants concernant l’année en cours grâce aux succès de The Division et Far Cry Primal. On espère en tout cas qu’Ubisoft continuera longtemps de nous faire rêver à travers leurs futurs projets.

N’hésitez pas à faire part de vos commentaires et de vos anecdotes concernant une œuvre de ce studio qui vous a le plus marqué ou bien d’Ubisoft en général.

Discussion3 commentaires

  1. Pingback: Android N, DayDream: retour sur le Google I/O 2016 -

  2. Pingback: Retour sur le Google I/O 2016 -

  3. Pingback: Watch Dogs 2 : le retour des hackers -

Laisser un commentaire